Skip to main content

Rendez-vous était donné pour nos 12 équipages autour d’un café-croissant, au restaurant The Circuit à Nivelles ; Daniel, notre chef de piste pour ce « pèlerinage motorsport », improvisé entre 2 vagues Covid, nous délivre sa 1ère leçon ; Nous sommes effectivement sur les traces historiques de l’ancien circuit de Nivelles, théâtre des GP F1 de 72 à 74. 

Le programme de notre trip étant présenté, il est temps de faire route vers Spa-Francorchamps ! Surprise en route… où nous doublons la hotte du père Noël… un camion porte-autos du Porsche Motorsport chargé de huit 991 GT3 RS ph2 pack Weissach, de quoi titiller nos yeux et nos cœurs de passionnés...  Clairement, nous sommes sur la bonne route…  Halte au circuit de Francorchamps au virage des Combes, en plein trackday, pour une pause pique-nique. 2nde leçon de Daniel sur le thème des sports proto des années 70 et la fameuse manche des 1000 km de Spa. Une époque où l’on enregistrait des vitesses de plus de 260 km/h…de moyenne (!!!) sur l’ancien circuit, là où nous sommes garés, hallucinant !

Nous reprenons notre route via Burnenville, Malmédy et Masta, vers Stavelot et un showroom où trône une splendide 917 (by Bailey Cars) aux couleurs rouge et jaune psychédéliques (version Kyalami 1970). Il est 16h30 quand nous atteignons le parking de la boucle nord du Nürburgring, la célèbre Nordschleife.

 Nous trépignons tous d’impatience dans l’attente de l’heure du lancement de notre série de roulage. Chacun monte dans sa Porsche, se prépare et s’équipe. Le péage franchi, la barrière s’ouvre ; C’est parti pour 9 minutes de pur plaisir sur le tobogan du Green Hell. Dans ces conditions météo idéales, et avec un trafic faible et sage des pilotes en piste, c’est un grand bonheur, tant pour les pilotes que pour leurs passagers. Mais 9 minutes d’euphorie, c’est bien trop court ! Le temps de vérifier les pressions, et de partager nos enthousiasmes, chacun remet ça aussitôt ; Le plaisir est immense, un pied intégral! Nous avons une pensée pour tous ces pilotes, en course sur ce tracé lors des 24h, dans le trafic, la nuit et sous la pluie …des extra-terrestres ! On pense bien sur à  Fred Mako qui, en 2018, sur sa 991 GT3 R du Manthey Racing, doublait à plus de 300 km/h une Mercedes AMG  GT en mettant 2 roues dans l’herbe … et remportant les 24h. On est bien dans  « l’enfer vert »…  

Nos émotions retombées, direction notre hôtel, à deux pas du circuit. Ce lieu atypique, au pied du château de Nürburg, avec son restaurant italien, respire la passion du sport auto ; Photos et dédicaces garnissent les murs et retracent le passage des plus grands (Senna, Schumacher, Prost…) Un cadre idéal pour cette journée exceptionnelle. 

Le lendemain, visite des abords du circuit F1 avec quelques boutiques sport auto. Puis nous nous dirigeons vers ce qui ressemble à la « maison du père Noël » : Une ZA où se côtoient, Aston-Martin Racing, l’écurie Black Falcon, BMW Motorsport, Audi Motorsport  (team Phoenix), etc… nous faisons bien sur une visite chez Manthey Racing, préparateur de tout ce qui est estampillé RS chez Porsche. Dans la cour, sont alignées plus de vingt 991 GT3 RS préparées maison, ainsi qu’une rare GT2 RS MR, un Rafale à 4 roues… Puis direction la mythique station service ED et son arrière-boutique où sont présentés des modèles réduits par centaines. Mais c’est l’heure du retour, un retour par de pittoresques petites routes allemandes, luxembourgeoises et belges, le tout sous le soleil, de quoi en prendre plein les yeux…sans manquer, pèlerinage germanique oblige, un petit tronçon d’autoroute «speed free», de quoi dégourdir nos flat6 ; La GT3 ayant le mieux performé aura chatouillé les 307 km/h !

Voilà qui met un terme à deux jours de pur bonheur, avec un sentiment  général  partagé: Alors, quand est-ce qu’on y retourne ? 

Connectez-vous avec Porsche Clubs France: