Skip to main content

Une ambiance à nul autre pareil, décidément nos amis britanniques savent bien faire les choses dès qu’il s’agit d’automobile notamment... Beaucoup d’élégance et tout le monde joue le jeu pour ce voyage dans le temps : une journée des années 50 ! Dépaysement  garanti !

Et d’abord le dress-code : il fait partie intégrante de la fête. Clairement prévenus, nous avions tous préparés nos « costumes », mais lorsqu’on se retrouve dans le village du Revival, là on comprend ! Ce n’est pas un bal costumé, ni une reconstitution historique, mais c’est un impératif ! Le simple fait que le dress-code soit respecté amène une ambiance géniale. On admire les uniformes, les combinaisons des uns ou vestes en tweed et bretelles des autres, les robes des dames… Bref, c’est une ambiance visuelle qui se suffit presque à elle-même.

Alors évidemment, lors de l’arrêt pour prendre le Shuttle, les douaniers autochtones et autres touristes observent d’un regard dubitatif nos 63 passagers descendant de notre car grand luxe.

Sur place, l’ensemble des animations, les chapiteaux, les manèges de la fête foraine, les innombrables foodtrucks, les caravanes, les expositions, les concerts, tout, absolument tout, est vintage..et magnifiquement décoré, aucune fausse note ! Incroyable, notre immersion est totale.

Le premier contact avec le circuit impressionne. Accoudé aux balustrades, on peut voir et photographier les bolides en piste sans être gêné par de quelconques grillages. La sécurité est, elle aussi, d’un autre âge, mais cela confère une grande impression de proximité !

La 1ère course de la journée, le Barry Sheene Memorial Trophy est une course de motos ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que les gars emmanchent sec ! L’ambiance en piste est carrément celle du Joe Bar Team, dont les amateurs de BD auront reconnu la référence. En piste, la baston est totale : chaque pilote essorant convenablement la poignée de droite!!! En piste, quelques pointures du pilotage emmènent leurs motos (Norton, MV Agusta, Triumph,...) Géant !

Côté autos, il y a finalement peu de courses comparativement au Mans ou à Spa Classic. Mais l’essentiel n’est pas là. La rareté des autos engagées est remarquable (Bentley, Ferrari, Jaguar, Porsche, Aston Martin, Lotus...) impossible de toutes les citer. Là encore les batailles sont épiques. Les voitures glissent superbement sur les nombreux virages en dévers. Les pilotes, tel André Lotterer au volant de sa Cobra, nous donnent une véritable démonstration d’équilibriste; Dingue !

Au chapitre des parades et démonstrations, nous avons eu droit vers midi, à un spectaculaire défilé d’une cinquantaine de véhicules Jeep, GMC, Halftrack, tank Sherman, etc... célébrant les 75ans du D-day.  

Pour compléter, on retrouve au centre du circuit sur la piste de l’aérodrome des spécimens de l’aviation d’époque, dont quelques avions mythiques (Spitfire, Douglas, Messerschmidt, Dakota,...). Avant de remonter dans notre car, une ultime démonstration en vol de deux Spitfire et d’un Mustang s’offre à nous, sur un magnifique coucher de soleil: Tout simplement splendide !

Mais c’est déjà l’heure de reprendre la route, la journée est passée à toute allure ! On est exténué ! Chacun partage son expérience avec son voisin, mais rapidement une ambiance survoltée s’empare du car : tout le monde dort !!!

Sans exagérer Goodwood Revival est une expérience incroyable que l’on aime ou pas les voitures ! On en revient avec des étoiles plein les yeux, c’est à voir une fois dans sa vie !!!
 

Connectez-vous avec Porsche Clubs France: